Entretien à Mercè Conesa, Mairesse de Sant Cugat del Vallès (Barcelone)

Hier, c’était le tour de l’entrevue à Mme. Mercè Conesa, mairesse de Sant Cugat dans l’espace «  L’Entrevista « . Cette fois-ci la responsable de l’émission, Mònica Hernàndez, a été accompagnée par Sara Moreno, professeure de sociologie à l’UAB, Josep Gimeno, chef d’actualités à cugat.cat et moi-même.

Les principaux éléments apparus dans l’entrevue étaient les suivants: le développement économique, l’emploi, la protection sociale, les transports, la réforme du gouvernement local en place, la sécurité et l’Smart City.

Entretien à Valentí Junyent, Maire de Manresa (Barcelone)

Aujourd’hui j’ai eu l’opportunité de participer dans l’emmission « L’entrevista » de la Xarxa de comunicació Local, avec Mònica Hernàndez, animatrice du programme, Albert Sàez et Manel Rius. Ça a été à l’occasion de l’entretien du Maire de Manresa, Mr Valentí Junyent.

Recommandation du mois courant: le processus de reconstruction de Barcelone

La chaîne publique catalane TV3 a récemment produit et émis un documentaire portant sur le processus de reconstruction de la ville de Barcelone intitulé « Vide, plein. La ville arythmique » (Buit, ple. La ciutat arítmica).

A mon égard, le documentaire est hanté par une conception fonctionnaliste qui assume un rôle de la ville comme un écosystème.

Voici la vidéo (en catalan) sur Youtube car le lien officiel (http://www.tv3.cat/videos/4600771/Buit-ple-La-ciutat-aritmica) ne permet par insérer la vidéo sur le blog:

Contribution scientifique: « Déménagement vers la banlieue: les effets de la mobilité sur l’engagement communautaire »

L’article « Déménagement vers la banlieue: les effets de la mobilité sur l’engagement communautaire » a été co-produit avec Jaume Magre et Joan-Josep Vallbé.

Abstract:

Des recherches antérieures ont souligné que la mobilité résidentielle est un facteur clé pour comprendre le contexte social et institutionnel qui façonne la dynamique politique locale, en particulier dans les processus de périurbanisation des régions métropolitaines. Des travaux récents ont déjà souligné que les communautés locales avec des taux plus élevés de croissance récente de la population présentent des taux de participation plus faibles par rapport à d’autres avec des niveaux significativement inférieurs ou même une croissance négative. Toutefois, en raison à la fois de la nature globale de la plupart des données disponibles et des plans d’échantillonnage, aucune conclusion définitive ne peut être arrivés au sujet de la relation spécifique entre la mobilité résidentielle et les déterminants

individuels et contextuels de comportement social et politique. Dans cet article, nous explorons l’interaction entre les caractéristiques individuelles et contextuelles afin de mieux comprendre les problèmes que posent les banlieues à l’engagement de la communauté locale. Nous utilisons les données d’une enquête spécialement conçue pour se conformer aux exigences de l’étude. L’échantillon a été conçu par strates qui tiennent compte de la croissance récente de la population des municipalités catalanes. Les résultats montrent la pertinence des deux variables individuelles et contextuelles pour mieux comprendre les dimensions politiques et sociales de la mobilité résidentielle et suburbanisation local.

Magre, Jaume, Vallbé, Joan-Josep and Tomàs, Mariona, Moving to Suburbia? Effect of Mobility on Community Engagement (2013). EPSA 2013 Annual General Conference Paper 374.

L’article complet est disponible ici (en anglais): Moving to Suburbia? Effect of Mobility on Community Engagement.

 

Image: Sant Cugat del Vallès (Google Earth)

#banlieulanuit: reportage sur la vie nocturne au 450

Radio-Canada poursuit avec la production de reportage sur des sujets urbains de grande qualité.

Le multimédia interactif #banlieulanuit explore le paysage nocturne du 450.

« Qu’est-ce qui se passe la nuit en banlieue? Lorsqu’on pose cette question aux internautes, la plupart d’entre eux évoquent le vide et

l’ennui. D’autres parlent d’insécurité et de criminalité. Ces réponses polarisées témoignent d’un fait : la nuit est un univers méconnu.

Pourtant, alors que des milliers de gens se mettent au lit, une partie de la population s’éveille dans les banlieues de Montréal. Une nuit active, dont on parle rarement. La preuve que la « ville-dortoir » ne fait pas que dormir.

C’est dans cet esprit que nous avons créé #BanlieueLaNuit, une expérience immersive, informative et sociale sur la vie nocturne dans la couronne métropolitaine »

Entretien dans le journal Ara

Ajourd’hui une entreview a été publié dans le journal Ara par la journaliste Carme Riera par rapport a mon livre « Penser Métropolitain?… »

entrevista ara Mariona Tomàs

 

 

 

 

 

 

 

L’entreview complete est disponible ici: http://www.ara.cat/premium/societat/MARIONATOMAS-metropolitana-Barcelona-lideratge-politica_0_911308935.html

J’ai eu l’honneur de gagner le premier prix du livre politique 2013 de l’Assemblée nationale du Québec

Voici le comuniqué officiel:

L’Assemblée nationale récompense les lauréats des Prix du livre politique 2013

Québec, le jeudi 11 avril 2013 – Le président de l’Assemblée nationale du Québec, M. Jacques Chagnon, et le vice-président, M. Claude Cousineau, ont annoncé en soirée les noms des lauréats des Prix du livre politique 2013, sur la scène Espace jeunesse Desjardins au Salon international du livre de Québec.

Les Prix de la Présidence de l’Assemblée nationale, auxquels sont associées trois bourses de 5 000 $, 1 500 $ et 1 000 $, soulignent la qualité et l’originalité d’œuvres sur la politique québécoise éditées au cours de la dernière année. Les lauréats sont :

  • 1er prix (5 000 $) : Mariona TomàsPenser métropolitain ? La bataille politique du Grand Montréal (Presses de l’Université du Québec) ;
  • 2e prix (1 500 $) : Gérard BouchardL’interculturalisme : un point de vue québécois (Boréal) ;
  • 3e prix (1 000 $) : Alain LavigneDuplessis, pièce manquante d’une légende : l’invention du marketing politique (Septentrion).

Pour leur part, les Prix de la Fondation Jean-Charles-Bonenfantsont attribués aux étudiants auteurs d’une thèse ou d’un mémoire portant sur la vie politique au Québec, plus particulièrement sur les institutions et les acteurs politiques. Ils comprennent quatre bourses d’une valeur totale de 6 500 $. Les lauréats sont :

Mémoires de maîtrise :

  • 1er prix (2 000 $) : Mathieu ArsenaultL’historiographie des Rébellions de 1837-1838 au XXe siècle : débats et rôle structurant dans la construction des grandes représentations de l’histoire du Québec (Université du Québec à Rimouski) ;
  • *2e prix (750 $) : Jérémie Hains-PouliotLa restructuration de la fonction publique québécoise : vers un nouveau modèle de prestation des services publics ? (Université Laval) ;
  • *2e prix (750 $) : Marc-André TurcotteComment faire indirectement ce qu’on ne peut faire directement : le pouvoir fédéral de dépenser à l’épreuve du fédéralisme canadien (Université Laval).* Le 2e prix a été partagé ex aequo entre les deux gagnants.

Thèse de doctorat :

  • 1er prix (3 000 $) : Jean BarilDroit d’accès à l’information environnementale : pierre d’assise du développement durable(Université Laval).

Le lauréat de la catégorie « Thèse de doctorat » remporte également lePrix Ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur du Québec / Ministère des Affaires étrangères de France. La bourse couvrira les frais de transport et de séjour d’une semaine à Paris pour que le lauréat participe, en 2014, à la Journée du livre politique de France.

Rappelons que les Prix du livre politique servent à encourager les auteurs et les étudiants qui écrivent sur des sujets liés à la politique québécoise et qui contribuent à faire connaître ce genre littéraire. Les lauréats sont choisis par des jurys indépendants composés d’universitaires.

Appel de candidatures 2014

L’Assemblée nationale du Québec récompensera en 2014 les auteurs qui écriront sur des sujets liés à la politique québécoise. Les étudiants et auteurs, publiés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2013, pourront soumettre leurs écrits et courir la chance de remporter l’une des bourses, qui totalisent plus de 14 000 $. Pour plus de détails concernant la mise en candidature des auteurs, consultez la page desPrix du livre politique.

Source et renseignements :

Jean-Philippe Laprise
Direction des communications et des programmes éducatifs
Téléphone : 418 643-1992, poste 70272
Courriel : jplaprise@assnat.qc.ca

(English) More on Detroit: images

Désolé, cet article est seulement disponible en English.